Communiqué de presse

Chargment de l\'image en cours...

Dimanche 11 Octobre 2020
JOURNEE INTERNATIONAL DE LA FILLE : Mobilisons-nous pour plaider au respect de leurs Droits et Santé Sexuels et Reproductifs.
C’est un droit pour les adolescents·e·s et jeunes d’avoir des informations fiables et des services essentiels de qualité liés à leur santé sexuelle et reproductive, afin d’opérer des choix éclairés pour leur vie. Avec la campagne #OnDoitAgir, trois (03) associations de jeunes travaillent à une forte mobilisation sociale pour plaider en faveur du respect des engagements auprès du gouvernement béninois et des collectivités locales. Vous êtes un·e citoyen·e·s ou une association ? rejoignez la mobilisation sur les réseaux sociaux !
Le 11 octobre est déclarée journée internationale de la fille, afin de reconnaître les droits des filles et les obstacles particuliers auxquels elles se heurtent. Elle met l’accent sur le droit des adolescentes à une vie sûre, à une bonne santé et à une éducation de qualité, parce que si elles sont accompagnées durant l’adolescence, les filles ont le potentiel de changer le monde. #OnDoitAgir se mobilise pour le droit des jeunes, et notamment des jeunes filles, à accéder à des informations et services de qualité en santé sexuelle et reproductive.
Lancée en mai 2020, la mobilisation #OnDoitAgir se déroule sur les médias sociaux avec des messages d’information et de sensibilisation, faisant l’état des lieux de la situation des femmes et filles face à la COVID-19 et celle des adolescent·e·s et jeunes en termes de jouissance des droits sexuels et reproductifs. L’objectif est de montrer comment le non-respect des engagements fragilise les droits et la santé des jeunes. La campagne #OnDoitAgir vise ainsi à documenter par le biais des jeunes eux-mêmes, les difficultés d’accès aux services essentiels et créer des cadres de dialogues avec les décideurs·euses sur les besoins des jeunes d’avoir accès à des services de qualité en santé sexuelle et reproductive. Portée par l’association Jeunes Volontaires pour la Santé, le Réseau Ouest Africain des Jeunes Femmes Leaders (ROAJELF-BENIN) et le Scoutisme Béninois à travers le consortium Change Lab Bénin, mais également par des jeunes citoyen·ne·s engagé·e·s, la campagne entre dans sa 3ème phase consacrée à un appel des décideurs·euses à l’action. En effet, l’enquête Démographique de Santé du Benin (EDSB) de 2017-2018 révèle que les proportions d’adolescentes ayant commencé leur vie procréative augmentent rapidement avec l’âge, passant de 3 % à 15 ans, à 15 % à 17 ans et à 37 % à 19 ans. Ces jeunes filles entrant précocement dans la vie sexuelle ont très peu ou pas accès aux sources fiables d’informations et aux services essentiels sur la santé sexuelle et de la reproduction, ce qui fait que rares sont celles qui adoptent une méthode moderne de contraception. Ce 11 octobre est l’occasion d’appeler le gouvernement à :

  • La prise de décret d’application de la loi sur la santé de reproduction
  • L’offre gratuite des services de planification familiale dans les établissements de santé publique à toute la population, y compris les adolescent·e·s et jeunes
  • L’élargissement de la gamme des méthodes contraceptives et de planification familiale

Ces conditions d’accès facile aux informations et services de santé sexuelle et reproductive sont nécessaires pour mettre les filles à l’abri des grossesses précoces et non désirées, infections sexuellement transmissibles et avortements non sécurisés.
Rejoignez la communauté #OnDoitAgir pour interpeller les autorités politiques sur les médias sociaux !
Facebook : OnDoitAgir
Twitter : @OnDoitAgir
Instagram : ondoitagir


PERSONNE CONTACT
Fontaine Rushdie A. NOUTANGNI
Chargé de communication du projet #OnDoitAgir
+229 67754042 fontaine.noutangni@yahoo.fr

478 fois
Partager cet article

Créer un monde meilleur